Histoire et patrimoine

Longée par le Drac et fière de son pont du XVIIème, monument historique, auquel elle doit son nom, Pont de Claix se situe au sud de l’agglomération grenobloise, au carrefour des routes qui conduisent depuis les Alpes jusqu’à la Méditerranée. Lorsqu’à la fin du XIXe siècle un papetier vient installer son usine au bord de la rivière impétueuse, la commune n’est pas encore née ; il en sera le fondateur et premier maire en 1873.

 

Le territoire de la commune est bordé à l’est et à l’ouest par des sites naturels et des espaces boisés. Vers le sud, une coulée verte devrait prolonger l’espace boisé du premier jardin public hissé dans les années 1930 sur un promontoire naturel. La longue avenue qui depuis l’Isère à Grenoble déroule ses 8 km rectilignes jusqu’à Pont de Claix, aligne quatre rangées d’arbres. Elle est réputée être la plus longue d’Europe. Née avec l’industrie, Pont de Claix accueille toujours sur son territoire la plate-forme pilier de l’industrie chimique du sud grenoblois (principalement Vencorex) et le site majeur de l’implantation en France de Becton Dickinson (plus de 1600 salariés).

 

Les nombreux équipements sportifs, dont les fleurons sont le boulodrome et le centre aquatique Flottibulle, le véritable petit théâtre du XXe siècle dont s’est doté Pont de Claix au fil des ans témoignent de sa vitalité et côtoient sur le territoire de la commune les lieux emblématiques d’une activité passée : un château d’eau désaffecté dans les années 1960 agit pour l’immense majorité des habitants de l’agglomération comme un repère ; une ancienne minoterie aux machineries d’acier et de bois préservées accueille l’école de musique et la salle où s’exposent chaque année peintres, sculpteurs, photographes ; l’usine des papeteries qui a donné naissance à la commune est à l’état de friche industrielle : acquise par la mairie, elle devrait bientôt trouver sa destination.