Lien vers le plan d'accès au service de l'urbanisme Direction de l'aménagement urbain
​et de l'habitat
43 av. du Maquis de l’Oisans 
tél. : 04 76 29 80 55
mail : urbanisme@ville-pontdeclaix.fr

Requalification de la friche Becker

Contexte et situation

Le site des anciennes activités de l’entreprise Becker industrie est fermé depuis 2009. La ville a souhaité acquérir le site pour éviter la réinstallation d'une activité industrielle en plein cœur de quartier et privilégier un projet d'habitat. Elle a ainsi demandé à l'Etablissement Public Foncier Local de la Région Grenobloise (EPFL), qui a acquis le site en 2013, d'assurer le portage foncier du site.

Des mesures de gestion (gardiennage, surveillance des eaux souterraines) ont été mises en place en relation avec la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) dans le cadre de sa compétence de suivi des installations classées pour la protection de l'environnement et des travaux de dépollution partielle, de déconstruction et de désamiantage des bâtiments ont été réalisés en 2014 et 2015 afin de sécuriser le site.

Dans le cadre du PLU, en cours d'élaboration, le site Becker fera l'objet d'une orientation d'aménagement et de programmation qui permettra d'en accompagner le développement, et de l'inscrire dans une dynamique de renouvellement urbain du secteur ouest de la ville.

Ce secteur accueille une importante diversité de formes urbaines (habitat collectif des années 70, habitat pavillonnaire, équipements publics) et concentre de nombreux équipements publics sur un périmètre relativement restreint. Peu visible depuis le cours Saint-André et relativement enclavé, ce secteur doit faire l’objet d’un renouvellement urbain se traduisant par une requalification des espaces publics. Le réinvestissement des friches et délaissés urbains doit également répondre à cet objectif en proposant un cadre de vie plus attractif.

Le développement du site « Becker », destiné à accueillir de l’habitat, doit permettre à terme de conforter le caractère résidentiel et améliorer la qualité urbaine de ce secteur de la ville. 

 

Objectifs d’aménagement

La requalification de ce site doit répondre à plusieurs objectifs à l’échelle de la ville et du quartier :

  • participer au renouvellement de l’image de la ville par le réinvestissement des friches et délaissés urbains
  • renforcer les liens à l’échelle de la ville par les espaces publics et la mise en réseau des différents parcs et jardins (renforcement des continuités nord-sud et est-ouest)
  • participer à l’aménagement de la ceinture verte en réinvestissant les abords du canal comme un espace récréatif, multifonctionnel et accessible (promenade, voie verte dédiée aux modes actifs devant s’inscrire à terme dans le réseau métropolitain)
  • renforcer les liens entre l’avenue Victor Hugo et le cours Saint-André par des liaisons piétonnes de qualité
  • conforter le rôle structurant de l’avenue Victor Hugo à l’échelle de la ville et du quartier en renforçant son urbanité
  • améliorer l’accès piéton et cycles à la ZA des Iles. 

 

Orientations d’aménagement et principes d’organisation

A l’échelle du site, les principes retenus visent à :

  • créer une nouvelle offre d’habitat diversifiée (habitat collectif, petit collectif, maison mitoyenne)
  • prendre en compte les nuisances liées à l’auto-pont tout en anticipant à terme un traitement plus urbain de l’entrée ouest de la ville et de l’auto-pont (mise en place d’une « zone tampon » évolutive)
  • participer à la requalification de l’avenue Victor Hugo par un traitement urbain qualitatif de ses abords (création d’un front urbain structurant)
  • créer de nouvelles perméabilités piétonnes est/ouest facilitant l’accès à la ceinture verte et aux abords du canal
  • valoriser et donner de « l’épaisseur » à la promenade du canal et à la ceinture verte. 

Calendrier

  • 2011 : délocalisation des activités de la société Becker industrie et fermeture du site de Pont de Claix
  • juillet 2013 : à la demande de la ville, acquisition par l'EPFL
  • à partir de juillet 2013 : gardiennage du site et surveillance des eaux souterraines par l'EPFL
  • juillet / août 2014 : dépollution partielle
  • de mai à septembre 2015 : désamiantage et déconstruction des bâtiments
  • depuis janvier 2015 : recrutement par la ville d'une équipe d'architecte-urbanistes, chargée de définir le projet d'aménagement de l'ensemble de la « centralité nord » et de la friche Becker
  • à partir de 2016 : poursuite des travaux de dépollution, réflexion sur une utilisation temporaire du site, définition du projet d'aménagement et du calendrier de mise en œuvre
  • au-delà de 2020 : aménagement du site