Le département est placé en alerte renforcée. Des restrictions dans les consomations d'eau s'appliquent à tous les usagers.

Les températures hors normes et l’absence quasi totale de pluies depuis plus d’un mois ont très fortement dégradé l’état des cours d’eau du département de l’Isère, qui étaient déjà à des niveaux bas pour la saison depuis le début de l’été. Certaines situations sont critiques : ruisseaux à sec, sources taries. Des minimums historiques sont atteints. Les prévisions météo ne sont pas favorables, en effet aucune pluie n’est annoncée ces prochains jours et le vent du nord va encore davantage déssécher les sols. Les milieux naturels sont fortement impactés par cette situation et les activités humaines le sont également : tarissement possible de certaines ressources pour l’eau potable, pour l’abreuvement des animaux, sécheresse du sol impactant les productions agricoles, impacts sur la production d’énergie hydraulique, etc.

Le département de l'Isère est placé en situation de vigilance sécheresse pour les eaux superficielles et les eaux souterraines. Certaines mesures sont à respecter :

  • interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles
  • interdiction de laver les réservoirs pour l'eau potable
  • interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé
  • interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément et espaces sportifs
  • intediction d'arrosage des golfs, des jardins potagers et des stades de 9h à 20h
  • interdiction d'alimenter les plans d'eau
  • interdiction de vidanger les plans d'eau
  • interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques
  • interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître ou maintenir le prélèvement
  • interdiction de contrôler les points d'eau incendie

> Lire l'arrêté préfectoral du 25 septembre 2018